vendredi 29 juillet 2011

Le chanteur américain de Gospel Ron Kenoly à Kinshasa.




Ron Kenoly chanteur gospel de nationalité américaine est à Kinshasa où il donnera 2 concerts notamment au théâtre de la verdure le 31 juillet 2011 et au stade des martyrs le 01 août 2011. Sa visite à Kinshasa rentre dans le cadre d'une série de conférences organisées par la Fodena (une organisation chrétienne), afin de consacrer la RDC au Christ.
Clip de Fill the Earth
Live de Ron Kenoly
Site de Ron Kenoly
Article sur Digitalcongo.net

mardi 26 juillet 2011

Deux enfants terribles du Congo-Kinshasa se rencontrent.


Le coupé décalé de Kaysha et le rap de Tony Sad sont à l'honneur sur ce titre qui décoiffe et qui à coup sûr va ambiancer les boîtes et toutes les fêtes de Kinshasa, d'Abidjan, de Paris et de New York tout au long de ces grandes vacances 2011. Tony Sad que le grand public a découvert il y a douze ans passés lors de son featuring avec Papa Wemba sur la chanson Okoningana (album M'zée fula ngenge, 1999) s'associe merveilleusement bien avec le monsieur zouk et coupé décalé congolais, le créateur du tube Keysha on dit quoi: Kaysha. Je vous propose de regarder le clip de ça va allé pour que... ça aille mieux.

Le site de Kaysha.
La bio de Tony Sad.

dimanche 24 juillet 2011

Africultures - Murmure - OIF soutient la circulation des artistes de République démocratique du Congo


L'OIF soutient la circulation des artistes de République démocratique du Congo dans les festivals européens. Au programme : la rencontre entre le collectif "Congotronics" et des musiciens issus des scènes rock et électronique d'Europe et d'Amérique, ainsi que la dernière création du chorégraphe Faustin Linyekula.


Les musiques des groupes Konono n°1 et Kasaï Allstars (RDC), regroupés au sein du collectif "Congotronics", ont fait l'objet, en 2010, de reprises et de relectures de la part d'artistes du monde entier, issus des scènes rock et électronique. Un spectacle dérivé de ce répertoire commun, intitulé "Congotronics vs. Rockers", est programmé du 26 juin au 31 juillet dans une quinzaine de festivals* en Europe : 20 musiciens sur scène pour un des projets musicaux les plus novateurs de l'année.

De son côté, le danseur et chorégraphe Faustin Linyekula (RDC) présente sa dernière création, "More, more, more… future", du 26 Juin au 11 Juillet, en Suisse, en France et en Hongrie : sur les poèmes engagés d'Antoine Vumilia Muhindo, il compose un concert chorégraphique rythmé par des danseurs et des musiciens qui insufflent une énergie punk à la musique populaire congolaise.

Le soutien de l'OIF à ces projets répond à un double objectif : favoriser la circulation des artistes francophones et de leurs œuvres auprès des publics et des producteurs internationaux pour faciliter leur accès aux marchés, et encourager le dialogue des cultures.
* Du 26 juin au 31 juillet : Festival de Roskilde (Danemark), Haus der Kulturen der Welt, Berlin (Allemagne), The barbican center, Londres (GB), Festival les Vieilles charrues (France), Paléo Festival, Nyon (suisse), Festival des Musiques du Monde, Sines (Portugal).






Africultures - Murmure - OIF soutient la circulation des artistes de République démocratique du Congo

mercredi 20 juillet 2011

En exclusivité les clips du maxi single de Papa Wemba.


En exclusivité dans votre blog: 2 clips du maxi single de Papa Wemba, à savoir, Préféré et Six men qui est sur le marché depuis ce lundi 18 juillet 2011. Papa Wemba reste un fervent défenseur de la rumba congolaise moderne. C'est ce qu'il démontre dans son nouvel opus que je vous recommande vivement. Le site officiel de Papa Wemba: www.papawemba.fr

Le Clip de Préféré.

video

Zaiko Langa Langa reçoit le prix de l'immortel à Kinshasa.

Représenté par son leader et président, le chanteur à la voix mélancolique Jossart Nyoka Longo, le groupe Zaiko Langa Langa a été honoré lors de la 8ème édition du prix Muana mboka en recevant le prix de l'immortel des mains de l'un des ses fans et mécènes le plus ardent en la personne de Albert Moleka. Félicitation à Nyoka Longo et à tous ses compères qui ont œuvré dans ce groupe mythique.

La vidéo de la remise du muana mboka.

mardi 19 juillet 2011

L’éditeur Don Dass élu Pca de la Soneca

Kinshasa, 15/07/2011 / MusiqueLa photocopie de l’état des lieux de la SONECA au 30 juin 2010 montre des dé­comptes de droits auprès des sociétés sœurs à travers le monde, et des notes de percep­tion distribuées de mai à juin 2011 pour besoin de liquidation admi­nistrative et judiciaire.

En exécution du vœu primo par Mme la ministre de la culture et des arts, l’assemblé générale extraordinaire de la Société nationale des éditeurs, compositeurs et auteurs (SONECA) s’est tenue sous la voûtes du « Centre culturel Le Zoo » le 7 juillet dernier. Au gré de cette rencontre que nous consi­dérons comme un point de rallie­ment des artistes musiciens con­golais, ces derniers ont fait cra­quer le cadre de cette réunion qui a servi de toile de fond à l’arrangement des sujets ayant trait à la liquidation de cette structure.


Il importe de signaler que six comités s’étaient succédé à la tête de cette organisation des artistes qui continue de fonctionner pour les besoins de la cause. Il est important de signaler que ce rapport était axé sur deux points à savoir: la liquidation et les actions à entreprendre qui ont été présentées à l’assistance par Mr Jacques Buenzeyi, liquidateur nommé par arrêté ministériel du 06 juillet 2010 par la ministre de la culture et des arts, dont la mission était de clarifier quelques situations qui posaient problème et les points susmentionnés.

Au regard des données du bilan élaboré, il se dégage un bonus de plus de 32 millions de dollars américains. La photocopie de l’état des lieux de la SONECA au 30 juin 2010 montre des dé­comptes de droits auprès des sociétés sœurs à travers le monde, et des notes de percep­tion distribuées de mai à juin 2011 pour besoin de liquidation admi­nistrative et judiciaire.

A l’issue de la concertation, un nouveau con­seil d’administration a été constitué. Il est dirigé par l’éditeur Makileki Pindi patron de la mai­son Don Dass. Certaines têtes couronnées de la musique congo­laise font aussi partie de cet or­gane de décision de la SONECA, à l’instar de Kiamwangana Mateta Verckys ou encore Papa Wemba et Jacques Bwenzeyi maintenu à son poste.

Cette mesure a suscité des salves d’applaudissements dans l’auditoire. Alors que les musi­ciens sont connus pour être des gens difficiles, cette fois, ils ont reçu le satisfecit de la ministre de tutelle au vu de leurs réactions unanimes face au vote de leurs pairs. La ministre de la culture a donc pris acte de la décision des artistes, et elle est obligée de te­nir scrupuleusement compte des dispositions y afférentes, lesquel­les retarderont sérieusement la mise en marche de la SOCODA nouvellement créée.

Le nouveau conseil d’admi­nistration de la SONECA a pour mission de créer chez les musi­ciens congolais un vrai sentiment d’appartenance à une commu­nauté d’intérêt, d’user de tact pour détruire les pratiques de détour­nements qui tirent la structure vers le bas.

Egalement de libérer les artistes du pseudo déterminisme de la pauvreté et de la précarité. Dans son discours de cir­constance, le président Don Dass a dénoncé le détournement des droits intellectuels des artistes. A ce sujet, on rappelle que les cinq derniers exercices ont permis de recouvrir environ 266. 000 dollars. Ce qui montre que depuis longtemps la SONECA a servi de Vache à lait pour plusieurs de ses anciens gestionnaires.

Paraphrasant l’adage biblique qui dit que l’homme vivra de la sueur de son front “, le président Don Dass a stigmatisé le fait que de nombreux musiciens sont morts dans la mi­sère et l’indifférence, après avoir pourtant travaillé dur pour jouir de leur label. Il a promis de mettre fin à cette anomalie. Il a dit qu’il ne cherche pas à monnayer sa personnalité.

Son credo c’est libérer tous les artis­tes congolais de la meute de ceux qui les exploitent depuis des lus­tres, et il raidira sa nuque pour cette cause juste. Echappera-t-il aux peaux de banane et aux mailles d’un horrible filet tendues sous ses pieds par des dinosau­res avides du statu quo ? La ques­tion reste posée.

Johnny Kokolo/Uhuru


RDC: Karibuni RDC, un projet pour la relance du tourisme


Le festival «Karibuni RDC» va se dérouler du 12 au 14 août 2011 sur toute l’étendue de la République démocratique du Congo (RDC). Ce projet permettra de relancer les activités touristiques du pays, a annoncé, dimanche 17 juillet, la directrice de l’Office national du tourisme (ONT), Berthe Akatshi.

A l’occasion de la célébration du 25ème anniversaire de l’ONT, Berthe Akatshi déclare que la RDC devrait faire du tourisme sa priorité pour redresser son économie comme dans d’autres pays du monde où il génère beaucoup de recettes.

«Notre pays est gâté par la nature. Nous sommes un scandale dans tous les domaines mais nous semblons négliger le tourisme », affirme-t-elle.

Au festival «Karibuni RDC», chaque province va présenter ses spécificités culturelles et touristiques pendant trois jours, explique Berthe Akatshi.

Le démarrage de ce festival aura lieu à la place du 30 juin (ex- Gare centrale) de Kinshasa.

Source:Radiookapi.net

samedi 16 juillet 2011

Extrait du maxi single Bande-Annonce de Nyoka Longo et Zaiko.


Le maxi single de Nyoka Longo et Zaiko Langa Langa est fin prêt! Je vous propose un extrait posté sur le site de Top Congo en attendant la sortie sur le marché de Bande-Annonce qui pourrait-on le dire, s'annonce tonitruant!
Cliquer ici pour auditionner l'extrait.

vendredi 15 juillet 2011

Le Kinshasa qui bouge: Fiston Kolokey l'organisateur de la kermesse gastronomique du Beach Ngobila.


Après avoir organisé en décembre de l'an dernier la Kermesse dénommée de St. Sylvestre au sein de l'Institut Bukama de la commune de Lingwala dont l'ouverture a été effectuée par l'artiste musicien Fally Ipupa « Di caprio la merveille » , le jeune célèbre Fiston Kolokey revient à la charge en initiant la grande kermesse gastronomique du grand baobab Beach Ngobila débutée le dimanche 10 juillet dernier avec la production du chanteur Didier Lacoste. Fort de son expérience de plusieurs projets culturels , le dynamique et ambitieux Fiston Kolokey qu'on ne présente plus , en collaboration avec la demoiselle Jenny Mboko comptent surprendre les amateurs de la bonne musique ce samedi 16 juillet , à l'affiche l'artiste musicien Dakumuda New Man et son orchestre Laviniora Esthétique, présent sur le marché du disque dans leur nouvel album intitulé « Antenne parabolique ».
Le duo Jenny Mboko & Fiston Kolokey est déterminé à offrir à la jeunesse congolaise en général et kinoise en particulier un moment de détente pour les vacances en ce sens que la sécurité est totalement assurée par les autorités , en plus avec le sponsoring de la Primus, l'ambiance s'annonce époustouflante car ce cadre reposant et touristique au bord du fleuve de la majesté Fleuve Congo fait l'objet d'une exposition de l'art culinaire congolais dans toute son originalité. Abordée sur place, Mamy Kimpedi représentante des propriétaires des stands pense que la première édition de la Kermesse gastronomique du Grand baobab Beach Ngobila constitue à l'heure actuelle le seul endroit de plaisir de Kinshasa qui accueille de nombreux artistes venus de toutes parts.
Franck Ambangito. Source: groupelavenir.cd.

Le facebook de Fiston Kolokey.

mercredi 13 juillet 2011

Le Salon reine d'un jour.


Du 13 au 17 juillet il se tient à Kinshasa le salon du mariage. Vous y trouverez tout ce que vous devez savoir sur le mariage, les démarches administratives, où trouver la plus belle robe pour la mariée et comment organiser la fête la plus importante pour un couple. A vous qui envisagez de me rejoindre dans le club des mariés, faites-y un tour. Je vous propose de visiter en premier lieu le site internet du salon "reine d'un jour".
Le site du salon reine d'un jour.

Inauguration de la Maison des savoirs de la Francophonie à Kinshasa

République démocratique du Congo, le 7 juillet 2011

La Maison des savoirs de la Francophonie située dans le quartier populaire de Kasa Vubu, au cœur de la ville de Kinshasa (RDC), a été inaugurée le 7 juillet 2011 par Abdou Diouf, Secrétaire général de la Francophonie, André Kimbuta, Gouverneur de Kinshasa et Raymond Tshibanda, Ministre de la Coopération internationale et régionale chargé de la Francophonie.

Cette installation est la quatrième du genre avec les Maisons des Savoirs de Hué au Vietnam, de Chisinau en Moldavie et de Ouagadougou au Burkina Faso. Mises en place conjointement par l'Organisation internationale de la Francophonie (OIF) et l'Association internationale des maires francophones (AIMF) auxquelles s'associent l'Agence universitaire de la Francophonie (AUF) et TV5MONDE, ces espaces publics numériques offrent, à la population de la capitale, un accès facile et peu coûteux aux savoirs, à la langue française et à la culture numérique. La ville de Kinshasa a su s'approprier ce projet pilote de la Francophonie suite à l'appel à candidatures lancé par l'AIMF en 2007 auprès de ses villes membres.

Dotée d'une surface de 600 m2 comprenant une bibliothèque, une ludothèque, un espace numérique, une salle de formation, un espace extérieur et un espace polyvalent offrant une connexion Wifi en accès libre, la Maison des Savoirs de Kinshasa proposera une série d'activités culturelles et éducatives, particulièrement ciblées vers les jeunes et les femmes, notamment l'initiation aux logiciels libres et au multimédia. En marge de l'inauguration se tiendront deux expositions intitulées Noirs et célèbres dans la science et Photographies des pays d'Europe orientale.

Pour renforcer l'apprentissage de la langue française et l'appropriation des logiciels libres auprès de quelques 10 000 étudiants, la Maison des savoirs de Kinshasa va conclure des ententes avec des institutions universitaires et scolaires, tels que le Collège Erudi, Complexe scolaire Espérance, Institut de Lodja, Erudissimo, Complexe scolaire Kantu, Collègue Mont Carmel, Collège le Savoir, E.P 1 de l'institut Lodja, E.P 2 de l'institut Lodja regroupant près de 5 000 élèves.

Gérées directement par les collectivités locales, la Ville de Kinshasa est responsable de l'équipe d'animation, d'une partie des frais de fonctionnement et d'entretien. L'appui financier de l'AIMF et de l'OIF a permis de rénover entièrement les locaux et d'équiper l'espace numérique par la dotation d'une trentaine de postes informatiques, de matériels de vidéo, la création d'un centre de documentation et d'apprentissage de la langue française regroupant 5 000 titres (livres, documents, DVD, CD et monographies) ainsi que l'aménagement et l'ameublement de salles multifonctionnelles, d'une ludothèque pour les enfants de 6 à 12 ans et des espaces d'animations socioculturelles.

La création des Maisons des savoirs de la Francophonie est un projet pilote qui a été lancé sur proposition du Secrétaire général de la Francophonie au Sommet de Bucarest en 2006 (Roumanie) afin de favoriser le développement de l'utilisation des nouvelles technologies par le plus grand nombre et la promotion de la langue française.
source : OIF - Communiqué de presse - Paris, le 8 juillet 2011

lundi 11 juillet 2011

Trait d'union, le nouveau maxi single de Papa Wemba.


Après le succès de l'album Notre père rumba, qui a récolté plusieurs prix, Papa Wemba lance cette semaine un nouveau maxi single produit par Letiok production. Ce disque comprend 5 titres, à savoir, Le goût de la réussite, Shaana, Beau garçon, Préféré et Six men. En attendant l'album world qui devrait arriver l'année prochaine, ce maxi single tombe à pic pour passer les vacances dans une ambiance festive.
Le spot de trait d'union.
Le site de Papa Wemba.

jeudi 7 juillet 2011

Commémoration du cinquantenaire : Si le Congo m’était chanté, un voyage musical inédit dans le temps

A l'occasion des 51 ans de l'indépendance de la République Démocratique du Congo, j'ai pensé offrir aux visiteurs de mon blog sur skyrock un condensé de la chanson congolaise de ces cinquante dernières années. Force est de constater que je ne suis pas le seul à être inspiré de la sorte. Je vous invite à lire cet article du quotidien Dépêche de Brazzaville. Ensuite cliquez sur les liens suivants pour vous submerger des différentes mélodies de cette musique si riche.

Article sur la prestation de l’orchestre de l'INA

Franco et le TP OK jazz.

Grand Kallé et l'African jazz.