jeudi 29 septembre 2016

Sandra Mbuyi feat Vinny Mabuku - NA LOBOKO YA TATA "Gospel day"

mardi 27 septembre 2016

Football : entre Yaya Touré et Pep Guardiola, son coach à Manchester City, le divorce est consommé


Yaya Touré lors d'un match de Manchester City contre le Dynamo Kiev le 15 mars 2016. © Jon Super/AP/SIPA

Prise de bec entre Pep Guardiola, entraîneur de Manchester City, et l'agent de Yaya Touré. Ce dernier s'est en effet insurgé que son joueur ne soit plus appelé en Premier League et qu'il soit exclu de la liste des joueurs inscrits pour disputer la Ligue des champions.


Il n’a plus la cote avec Guardiola, nouveau coach des Citizens. L’agent du milieu de terrain ivoirien, Dimitri Seluk, furieux de constater que Yaya Touré ne figurait définitivement plus dans les plans de Guardiola, a lâché: « Si City ne gagne pas la Ligue des champions, j’espère que Pep aura le cran de dire qu’il avait tort d’humilier un grand joueur comme Yaya ».
Chamaillerie en règle
Problème, « Pep » n’a pas goûté cette sortie. « Son agent a parlé et, depuis ce moment, Yaya est à l’écart, a expliqué le technicien espagnol en conférence de presse mardi. A moins que Monsieur Dimitri Seluk ne s’adresse de nouveau aux médias, parce qu’il n’a pas le courage de m’appeler, et qu’il s’excuse auprès de Manchester City avant tout, puis des joueurs, et enfin de l’entraîneur. »
Mais le conseiller de Touré a rétorqué mardi sur SkySports : « Guardiola a gagné quelques matches (à City) et pense qu’il est le roi. Je m’excuserais auprès de Guardiola s’il s’excuse auprès de Manuel Pellegrini (prédécesseur de Guardiola à City) pour ce qu’il lui a fait ». Quand bras de fer rime avec impasse…
Source : Jeune Afrique

lundi 26 septembre 2016

Football : Samuel Eto’o suspendu par Antalyaspor à cause d’un post sur Instagram


Le joueur Samuel Eto'o à Londres, le 9 mars 2015. © Lefteris Pitarakis/AP/SIPA

L'attaquant camerounais Samuel Eto'o a été suspendu jusqu'à nouvel ordre par son équipe, Antalyaspor, suite à des accusations de racisme qu'il a portées sur Instagram. Le club l'a annoncé mercredi dans un communiqué publié sur son site internet.


L’ancien international est soupçonné d’avoir critiqué le président du club Ali Safak Ozturk dans un post Instagram publié mardi. « Rappel, peut-être que certaines personnes ne me respectent pas car je suis noir ». »Mais je ne vais pas redescendre du niveau que j’ai atteint. Je suis dans ce jeu depuis 18 ans », a poursuivi le joueur, assortissant ses mots d’une capture d’écran de son palmarès sur le site Wikipedia.
Dans ce premier message, Eto’o ne met personne en cause nommément mais, face à la controverse, il a ensuite posté l’image de mains formant un cœur devant le logo de son club depuis juin 2015, assurant que sa sortie ne visait pas son président.
Mauvais début de saison
Les commentateur turcs estiment en effet que celle-ci était une réponse aux critiques de M. Ozturk sur les récentes performances de la star camerounaise. « Aucun joueur n’est au-dessus des intérêts d’Antalyaspor. Chacun doit connaître sa place », avait déclaré ce dernier.
Le séjour turc de l’ancien du FC Barcelone, de l’Inter Milan ou encore de Chelsea a tourné au vinaigre ces dernières semaines, alors que la rumeur l’annonçait en partance pour Besiktas. Des tensions encore aggravées par un très mauvais début de saison, au cours duquel Antalyaspor n’a récolté qu’un seul point en quatre matches

Source: Jeune Afrique